En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

site agent ecodeveloppement

En travaux .......

Actualités de l'Ecodéveloppement

La biodiversité entre science et politique. La formation d'une institution internationale, Charvolin F., Ollivier G., 2017, éditions Petra, coll. Pragmatismes, Paris, 302 p.

biodiversité

© éditions Petra

La création d’une institution internationale est un fait rare. En 2012, l’IPBES, la Plateforme Intergouvernementale Science/Politique sur la Biodiversité et les Services Écosystémiques, voit officiellement le jour. Cet événement prolonge la mise à l’agenda politique et scientifique de la Biodiversité amorcée dans les années 1980 et marquée par la signature, en 1992, de la Convention sur la Diversité Biologique ou encore la publication du Millennium Ecosystem Assessment en 2005. L’IPBES, discutée dès 2005, marque la volonté de combler un fossé entre science et politique estimé être à l’origine de l’échec de la gouvernance internationale face à la menace d’une 6e extinction des espèces.

Ce livre étudie la période de formation de l’IPBES (2005-2012) caractérisée par une incertitude radicale sur ses contours et son existence même. Associant ethnographie, sociologie des pratiques documentaires et socio-informatique, les auteurs adoptent un regard pragmatiste orienté vers les modalités d’existence, sur de multiples scènes, de cette institution alors en devenir. L’ouvrage décrit les opérations de sa mise en visibilité sur le Web, suit l’évolution de ses relations avec les institutions préexistantes, met en lumière le rôle de ses archives documentaires, saisit la performance des négociateurs en face-à-face et les discussions sur la formulation des textes fondateurs. Objet de connaissances et d’appropriations multiples, parfois contradictoires, la biodiversité est au coeur de revendications politiques. Comment les négociations ont-elles pu aboutir, par-delà la variété des conceptions et des stratégies des différents protagonistes ? Comment les communautés scientifiques, les États, les instances internationales et les porteurs de causes environnementales sont-ils parvenus à surmonter les désaccords et les dissonances cognitives et politiques ? À travers son herméneutique d'une institution en formation, l’ouvrage contribue à relativiser l’idée d’une fracture irrévocable, souvent dénoncée, entre une diplomatie internationale et des acteurs de terrain.

 Site de l'éditeur

Séminaire 2017 Thessalonique - Grèce

Séminaire annuel du réseau Foncimed - octobre 2017 - Appel à publication en coursLe foncier, un actif conflictuel ou un élément fédérateurdu développement territorial et de la durabilité des communautés rurales dans un monde en mutation ?Pour toutes informations cliquez ici

Nouveau site Interrnet pour le projet de recherche DIVERCROP cliquez ici

Réunion de Lancement DIVERCROP à Avignon les 23 et 24 mars 2017

(Coordinators : Claude Napoléone INRA and Marta Debolini INRA)

(Equipe Ecodéveloppement :  Leonith Hinojosa (Economist), Esther Sanz Sanz (geography and GIS science), Claude napoléone (Economist), Michel Mouléry (geography and GIS science)

The DIVERCROP project aims to highlights interactions between current dynamics of the Mediterranean agricultural practices, species diversity and local food systems at multiple spatial scales. The main
assumption is

1) that the current land use dynamics in Mediterranean area may enhance, in many cases,
situations of land use pattern diversity (inside agricultural areas with changes in agricultural practices, in
perirurban situations with the competition between agricultural and urban uses or in semi-natural areas
used by extensive farming systems), and

2) this diversity is an indicator of places where, on one hand,
evolutions of the couple ecosystems/agricultural systems could be the foundations of a new sustainable
agriculture and, one other hand there is an ability to develop local food systems (an homogenous area of
monospecific agriculture isn’t usually in favor of the new farming systems integration).

Participants

  • INRA (Ecodéveloppement) France
  • University of Évora Portugal
  • CNRS/IMBE France
  • Institut Polytechnique LaSalle Beauvais-Esitpa France
  • Institut National de la Recherche Agronomique Tunisie
  • Laboratoire RNAMS Algeria
  • Malta College of Arts, Science and Technology Malta
  • Universidad Politecnica de Madrid Spain
  • Scuola Superiore Santa Anna, Pisa Italy

Séminaires le mardi 4 avril 13h30 à INRA AVignon

restitution_enquetes

Invitation à la soutenance de la thèse pour l'obtention du titre de docteur en géographie (UAM) et en études urbaines (EHESS) de Esther Sanz Sanz intitulée :

Planification urbaine et agriculture -> Méthodologie systémique de caractérisation de l’agriculture périurbaine à partir d’une recherche empirique en France et en Espagne
La soutenance aura lieu le 17 novembre 2016 à 14h00 dans la salle des thèses de l'Université d'Avignon, située au bâtiment Nord du site Hannah Arendt (campus du centre-ville, 74 Rue Louis Pasteur, 84000 Avignon).
Plans d’accès : http://www.univ-avignon.fr/fr/informations-utiles/plans-dacces.html

Le jury sera composé de :
M. Christopher R. BRYANT, professeur associé à l’Université de Montréal (rapporteur)
M. José FARIÑA TOJO, professeur à l’Universidad Politécnica de Madrid (rapporteur)
Mme Josefina GÓMEZ MENDOZA, professeure émérite à l’Universidad Autónoma de Madrid -UAM- (examinatrice)
M. Axel TIMPE, enseignant associé à la RWTH Aachen University Ouest (examinateur)
M. Pascal THINON, ingénieur de recherche à l’INRA – UMR Innovation de Montpellier (examinateur)
M. Bernard HUBERT, directeur d'études à l’EHESS (co-directeur de thèse)
M. Rafael MATA OLMO, professeur à l’UAM (co-directeur de thèse)
M. Claude NAPOLÉONE, ingénieur de recherche à l’INRA – UR Écodev d’Avignon (encadrant).

La soutenance sera suivie d'un pot en salle d’apparat auquel vous êtes chaleureusement convié(e)s.

voir son CV

1ères Rencontres interdisciplinaire sur le travail animal s'est tenu le 8 et 9 avril 2016

Contribution Ecodeveloppement : Elisabeth Lécrivain

bandeau_site_2

Travail animal

Les animaux travaillent eux aussi: telle est la proposition iconoclaste a été au coeur des présentations et des débats des premières Rencontres Interdisciplinaires sur le Travail Animal qui a eu lieu les 8 et 9 avril 2016 à Paris. En effet, des millions d’animaux domestiques participent à des activités humaines qui relèvent du champ du travail humain et sans leur participation voire sans leur collaboration le travail ne pourrait être réalisé. Or, le travail des animaux reste à ce jour un invisible social et un impensé scientifique.
Le programme ANR de recherche en sciences humaines et sociales COW (2012-2015) avait pour objectif de poser les premières pierres d’une conceptualisation du travail animal en documentant la question du travailler animal. Les études réalisées sur l’agentivité de diverses espèces animales (chiens, chevaux, éléphants, ânes etc.) en situations de travail (l’accompagnement de personnes vulnérables, la conduite de troupeaux d’élevage, la réalisation de performances scéniques, l’intervention policière dans l’espace public etc.) éclairent la manière dont les animaux mobilisent leur subjectivité pour réaliser les multiples tâches qui leur sont confiées au quotidien avec les humains. Les résultats montrent que les animaux ne sont pas seulement des objets du travail, ils en sont surtout de véritables acteurs. Au-delà de la redéfinition du statut ontologique des animaux en sciences humaines et sociales, ces premières Rencontres Interdisciplinaires sur le Travail Animal ont cherché à clarifier les conséquences sociales, morales, écologiques et politiques de la mise au jour et de la reconnaissance du travail des animaux.
Ces premières Rencontres à visé à susciter des débats critiques entre chercheurs en sciences humaines et sociales, professionnels du travail avec les animaux et public intéressé, à partir de cette proposition novatrice à la base du programme ANR COW : les animaux travaillent. Que font-ils au travail ? Comment ? Pourquoi ? Quels rapports entre travail animal et travail humain ?

Ces Rencontres, organisées par le groupe de recherches Animal’s Lab (INRA, UMR Innovation Montpellier) issu du programme COW, se sont déroulées sous la
Présidence de Christophe Dejours (Psychiatre, psychanalyste/Université Paris Descartes/le CNAM) avec :

conference_travail_elevage
  • Eve Chiapello (sociologue/EHESS).
  • Lise Gaignard (psychanalyste).
  • Frédéric Keck (anthropologue/CNRS- Musée du Quai Branly).
  • Jean-Marie Klinkenberg (linguiste / Université de Liège).
  • Pierre Parlebas (sociologue/Université Paris Descartes).

Contact : jocelyne.porcher@supagro.inra.fr

Programme et détail de ce colloque en cliquant ici

Lire la page Sciences et Avenir

Le séminaire de restitution du projet PRUNUS s’est tenu le 18 mars 2016 à l’INRA de Gotheron

séminaire prunus

Le projet « PRUNUS- Réalités et perspectives de l’écologisation en arboriculture fruitière » a été financé par le programme Pesticides* du ministère de l’environnement sur la période 2013-2015 avec pour objectif d’identifier les effets de verrouillage et les leviers de transition vers une écologisation des pratiques agricoles (réduction des pesticides) dans les vergers de pêchers et d’abricotiers de la basse Vallée du Rhône.

Coordonné par Claire Lamine de l’unité Ecodéveloppement, ce projet a réuni sociologues, économistes, agronomes et généticiens ainsi que plusieurs partenaires opérationnels (Chambres d’agriculture Drôme et Ardèche, Fruits Plus, AOP Abricot, Fredon) dans une approche intégrée prenant en compte à la fois le choix variétal, l’agencement du verger, les conduites de cultures et les évolutions plus larges du système agri-alimentaire (opérateurs des filières, mais aussi politiques publiques, recherche, conseil, consommateurs, société civile).  

Pour en savoir plus, nous vous invitons à télécharger 6 pages de synthèse illustrées (PDF), ainsi que les diaporama présentés à l’occasion du séminaire de restitution, cf. ci-dessous. 

Programme :

Temps 1 :

  • Introduction et présentation du projet et analyse socio-historique construite avec les acteurs (C. Lamine, présentation à télécharger[SP1] 
  • Un regard sur les évolutions dans la mise en marché (J. Pluvinage, présentation à télécharger[SP2] )
  • Echanges avec la salle

Temps 2 :

  • Des pratiques agronomiques au système agri-alimentaire (S. Simon et S. Penvern, présentation à télécharger[SP3] )
  • Echanges avec la salle

Temps 3 :

  • Création variétale et système d’innovation variétale en Prunus(Jean-Marc Audergon, présentation à télécharger[SP4] )
    • Discussion générale

Conclusion et contacts (C. Lamine, présentation à télécharger[SP5] )

* Le projet Prunus a reçu le soutien financier de l'ONEMA dans le cadre de l'appel à projet recherches 2011 du programme MEDDE 'Evaluation et réduction des risques liés à l'utilisation des pesticides', en appui à la mise en œuvre de l'axe 3 du plan Ecophyto.

 

2016 Colloque : AgroMed International Conference 2016 - Farm and land system dynamics in the Mediterranean basin: integrating  spatial scales, from the local to the global one 

                               Avignon INRA, 1-2 December 2016

envi

The AgroMed Internation Conference will be held in Avignon (southern France) the 1st and 2nd of December, 2016.

The call for abstract is now open at https://agromed2016.wordpress.com/call-for-abstract/A Special Issue on the International Journal “Land Use Policy” is scheduled, based on some selected abstract.

AgroMed is a scientific network started on 2014 and financed by the ENVI-MED project. It aims to create a stable and comprehensive pool of scientist coming from different disciplines both biophysical and social,
spread over the Mediterranean area and specialized on analysis of the dynamics of agricultural and land system and their trade-offs on biodiversity, economy and ecosystem services.

Important deadlines:

  • 6th of May 2016: Abstract submission
  • July 2016: Notification of abstract acceptance for oral presentation
  • 7th of October 2016: Registration to the Conference
  • The Conference is free of charge but the registration is compulsory.
  • For more information: https://agromed2016.wordpress.com/
  • You can contact us at: agromed.conference2016@gmail.com
bandeau_Urbansimul2

L'unité Ecodeveloppement signe une convention de 3 ans pour le projet Urbansimul

Cette convention de partenariat de recherche et développement, signée le 26 octobre 2015, donne de nouveaux moyens, matériels et humains (notamment 3 ingénieurs d’étude et de recherche sur 3 ans), à l’unité  pour co-développer avec le CEREMA (Direction Territoriale Méditerranée) le projet URBANSIMUL. Cinq autres partenaires sont signataires de la convention: la Région PACA, l’Etat (Dreal Paca), l’EPF Paca, le CRIGE Paca et le CEREMA. Ce projet  a par ailleurs été inscrit au contrat  de plan Etat-Région  2015-2020.

URBANSIMUL est un outil d'analyse et de simulation de l’occupation du sol et de sa régulation à l'échelle parcellaire sur l'ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur autour duquel sont  organisés plusieurs projets de recherche du centre INRA PACA sur la modélisation des changements d’occupation du sol (vigie-med ACCAF, Lumecos, PRECOS).

Il traite toutes les informations géographiques et foncières actuellement disponibles et la grande majorité des contraintes physiques et légales existantes, selon une série de règles statistiques et géomatiques. Les données intégrées par Urbansimul sont consolidées en continu grâce à un module permettant aux utilisateurs de corriger et déposer des données.

Urbansimul propose aux acteurs publics de la planification urbaine et de la prospection foncière un repérage automatique des parcelles intégralement ou en partie disponibles pour l’urbanisation.

innohort

L'unité Ecodeveloppement organise InnoHort sur Avignon le 08 et 12 Juin 2015

INNOHORT symposium will bring together researchers from a wide horizon, willing to share their views and knowledge to design the integrated and organic horticultural cropping systems of tomorrow. Scientific breakthroughs also rely on the integration of different forms of knowledge in the innovation process.

http://www.paca.inra.fr/Evenements/INNOHORT-2015

milan

L'unité Ecodeveloppement sera présente à l'exposition universelle de Milan

Avec la présence de Stéphane Bellon consacrées à l'AB (stephane.bellon@paca.inra.fr) et la présence de Marc tchamitchian à la conférence EGEA (Healthy diet, healthy environment within a fruitful economy: the role of Fruit & Vegetables) pour plus de détails www.egeaconference.com

foncimed

L'unité Ecodeveloppement organise le Séminaire annuel du réseau de recherche sur le foncier rural méditerranéen

FONCIMED 15-16-17 octobre 2015 TUNIS : pour plus de renseignements Claude.napoleone@paca.inra.fr    Fichier attaché Ci dessous

 

madison

L'unité Ecodeveloppement co_organise un séminaire à l'université de Madison 15-18 juin 2015

The Agroecological Imagination = "A Franco_American" exchange  pour plus d'informations (Aurélie.cardona@paca.inra.fr)

______________________________________________________________________________________

"C'EST DEJA DU PASSE"

* Séminaire Géomatique Mars 2015 organisé par Michel Mouléry (Inra Paca) à  l’unité d'Ecodéveloppement.
Ce séminaire permettra d’expliquer d’une vue générale les outils géomatiques utilisés au sein de l’INRA. Pour obtenir le programme, contactez Michel Moulery

* ACCUEIL D'UN PROFESSEUR DE SOCIOLOGIE A L'UFSCar (Université Fédérale de Sao Carlos, SP, Brésil) Luiz Norder, coordinateur du programme de master en Agroécologie et Développement Rural, va travailler, dans le cadre du projet Capes/Cofecub, notamment sur l'enseignement et le statut scientifique de l'agroécologie
Période d'accueil : 11 février au 11 mars 2013

* ACCUEIL D'UN ENSEIGNANT/CHERCHEUR DE L'UNIVERSITE DE MADISON (WISCONSIN)
Michael BELL - ''Agroécologie et préparation d'un ouvrage sur ce thème''.
Période d'accueil : 28 janvier au 05 avril 2013

* ACCUEIL D'UNE COORDINATRICE DE L'AGRICULTURE ECOLOGISEE DE L'ETAT DU WISCONSIN
Diane Becker MAYERFELD - ''Comparaison avec les dispositifs publics en cours en France''.
Période d'accueil : 28 janvier au 05 avril 2013

* 11èmes Journées Internationales d'Econométrie et de Statistiques Spatiales 15-16 novembre 2012. Plus de détails, cliquez ici

* Accompagnement à la mise en oeuvre des MAE-t « Gestion pastorale »

La biodiversité entre science et politique. La formation d'une institution internationale, Charvolin F., Ollivier G., 2017, éditions Petra, coll. Pragmatismes, Paris, 302 p.

© éditions Petra

La création d’une institution internationale est un fait rare. En 2012, l’IPBES, la Plateforme Intergouvernementale Science/Politique sur la Biodiversité et les Services Écosystémiques, voit officiellement le jour. Cet événement prolonge la mise à l’agenda politique et scientifique de la Biodiversité amorcée dans les années 1980 et marquée par la signature, en 1992, de la Convention sur la Diversité Biologique ou encore la publication du Millennium Ecosystem Assessment en 2005. L’IPBES, discutée dès 2005, marque la volonté de combler un fossé entre science et politique estimé être à l’origine de l’échec de la gouvernance internationale face à la menace d’une 6e extinction des espèces.

Ce livre étudie la période de formation de l’IPBES (2005-2012) caractérisée par une incertitude radicale sur ses contours et son existence même. Associant ethnographie, sociologie des pratiques documentaires et socio-informatique, les auteurs adoptent un regard pragmatiste orienté vers les modalités d’existence, sur de multiples scènes, de cette institution alors en devenir. L’ouvrage décrit les opérations de sa mise en visibilité sur le Web, suit l’évolution de ses relations avec les institutions préexistantes, met en lumière le rôle de ses archives documentaires, saisit la performance des négociateurs en face-à-face et les discussions sur la formulation des textes fondateurs. Objet de connaissances et d’appropriations multiples, parfois contradictoires, la biodiversité est au coeur de revendications politiques. Comment les négociations ont-elles pu aboutir, par-delà la variété des conceptions et des stratégies des différents protagonistes ? Comment les communautés scientifiques, les États, les instances internationales et les porteurs de causes environnementales sont-ils parvenus à surmonter les désaccords et les dissonances cognitives et politiques ? À travers son herméneutique d'une institution en formation, l’ouvrage contribue à relativiser l’idée d’une fracture irrévocable, souvent dénoncée, entre une diplomatie internationale et des acteurs de terrain.