En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo UNS Logo CNRS

Inra Sophia Antipolis : Formation et Recherche en Santé des Plantes

La Formation et la Recherche en Physiologie Végétale

UE38 - Démogénétique et espèces invasives

Intitulé : Démogénétique et espèces invasives
Niveau / Semestre : Master 1 / 2 - Semestre 1/3
Unité d’enseignement : UE optionnelle Spécialité GSP
Responsable : Patrice Francour

M- Master ; S - Semestre ; UE - unité d’enseignement

Objectif :

Les  invasions  biologiques  sont  reconnues  comme  l'une  des  causes  les  plus  importantes,  avec  la destruction des habitats, de la perte de biodiversité. Elles représentent aussi une menace en santé humaine et pour l'agriculture. Les invasions sont le plus souvent dues à l'action de l'homme et sont généralement  considérées  comme  accidentelles.  Cependant,  les  introductions  peuvent  aussi  être programmées et favorables comme dans le cas des introductions d'auxiliaires en lutte biologique. De nombreuses études s'intéressent actuellement aux caractéristiques biologiques (traits d'histoire de vie), génétiques, et historiques (introductions multiples) qui pourraient être communes aux espèces invasives  et  participer  à  leur  succès  suite  aux  introductions  initiales  en  vue  d'une  "prédiction"  du potentiel invasif des espèces.

Cette  UE  présentera  les  concepts  de  démogénétique  en  s'appuyant  sur  le  cas  d'exemples  connus d'invasions  biologiques  en  milieu  marin  ou  terrestre  (caulerpe,  perche  du  nil,  jacinthe  d'eau, chrysomèle du maïs, coccinelle asiatique). Les paramètres démographiques et génétiques importants quant  à  leur  succès  dans  différents  contextes  (plasticité  adaptative,  variabilité  génétique)  seront décrits et les méthodes statistiques utilisées seront présentées.

  • Définitions et présentation historique du concept d'invasion biologique (les problèmes de définition présentés à partir de cas emblématiques, rôle de l'homme, impact écologique, dimension spatiale et temporelle).
  • Conséquences écologiques des invasions biologiques (focus sur l'agriculture, menace ou non sur la biodiversité, un phénomène banal ? lien avec la sélection intraspécifique).
  • Les facteurs de succès ou d'échec des invasions biologiques (rôle de la démographie, la génétique et la stochasticité.Les invasions biologiques comme phénomènes évolutifs).
  • Les routes d'invasion : définition, intérêt et méthodes d'étude (méthodes directes d'observation, méthodes  génétiques  classiques,  méthodes  basées  sur  la  modélisation,  méthodes  génétiques bayesiennes).
  • La  dynamique  d'expansion  des  populations  invasives  (des  exemples,  les  modèles  de  diffusion  de Skellam et de Fisher, la diffusion stratifiée, le « gene surfing »...).
  • La lutte biologique classique comme exemple et comme outils d'étude des invasions biologiques.

Intervenants : P. Francour, T. Guillemaud , D. Forcioli.

Équipes de recherche associées :