En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Ecologie des Forêts Méditerranéennes

Unité de Recherches Ecologie des Forêts Méditerranéennes

On a VU pour vous…

Film documentaire « Le temps des Forêts », réalisé par François-Xavier Drouet
“Le temps des Forêts”, film documentaire de François-Xavier Drouet

Dans « Le temps des forêts », on parle des différents types de forêt que l’on rencontre sur la « grande diagonale forestière » de la France hexagonale, qui va des Landes aux Vosges, en passant par la Corrèze et la Bourgogne. On y rencontre des propriétaires forestiers, des exploitants, des bûcherons, des propriétaires de scieries, des pédologues, et bon nombre d’agents de l’ONF (rencontrés dans les forêts vosgiennes). L’image est belle, le style rappelle le Depardon de la « Trilogie paysanne ». On apprend – pour une fois sans rencontrer de bévues scientifiques – beaucoup de choses sur comment la forêt est perçue, vécue, gérée par ceux qui, directement ou indirectement, en font leur métier. On en retire même une vision complète et approfondie de comment fonctionne la filière forêt-bois dans son ensemble, petit cours d’économie sous forme de chapelet d’interview.

Dans un passage cette fois-ci digne d’un Ken Loach, on écoute les équipes de l’ONF parler de leur passion pour les forêts qu’elles gèrent, des difficultés que leur corps de métier rencontre dans les affres des coupes budgétaires.

On ne peut pas nier qu’il y ait un parti pris : celui en faveur de la forêt mélangée, exploitée de façon raisonnée, à l’aide des moyens à taille humaine. Et contre la plantation et la coupe rase, la rotation industrielle, la forêt-champs cultivé. Les auteurs ne s’en cachant pas, il n’y a pas de mal : un public un tant soit peu averti comprendra les choix de montage, dans lesquels l’abatteuse fait (toujours) office de machine infernale, et le bon bûcheron qui abat les arbres à la main, de gentil lutin. La partie finale, un bon quart du film consacré à l’ONF, dévoile pour de bon le parti pris, en montrant les agents qui manifestent sous les fenêtres de la direction, contre les plans de restructuration ; la dernière séquence nous informe que le film est dédié « aux forestiers résistants ». Tout est dit, ou presque, car seuls les spectateurs qui restent pour lire les génériques de fin (comme il se doit !), apprendront les noms et les fonctions des personnes interviewées, et que les agents de l’ONF qui s’expriment le font « dans le cadre de leur activité syndicale ».

Un film documentaire très pédagogique, instructif, et qui montre tout ce qu’il y a d’humain dans une forêt, que ce soit une forêt naturelle gérée ou une plantation.

Par Ivan Scotti