En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Institut Sophia Agrobiotech Inra - 70 ans - Votre avenir est notre culture Univ. Nice Sophia Antipolis CNRS

Institut Sophia Agrobiotech

Institut Sophia Agrobiotech

Institut Sophia Agrobiotech

UMR INRA - Univ. Nice Sophia Antipolis - Cnrs
Inra PACA
400 route des chappes
BP 167
0690 Sophia Antipolis Cedex
FRANCE
Tel. : +33(0)4 92 38 64 00
Fax : + 33(0)4 92 38 64 01

http://www.paca.inra.fr/institut-sophia-agrobiotech

Etude de la voie de signalisation IRE1a dans la stéatopathie métabolique : une cible thérapeutique potentielle ?

Vendredi 2 février - 11:00 - Sophia Antipolis - Inra PACA - Salle A010

Séminaire scientifique
Dans le cadre de l'animation scientifique ISA, l'équipe IPN invite Béatrice BAILLY-MAITRE (INSERM, Nice) : "Etude de la voie de signalisation IRE1a dans la stéatopathie métabolique : une cible thérapeutique potentielle ?"

Résumé

Les mécanismes moléculaires qui sous-tendent l'étiologie et l'évolution pronostic des NAFLD restent peu clairs. L'activation chronique du stress du réticulum endoplasmique (RE) dans l’hépatocyte serait décisive dans la pathogénèse des NAFLD, notamment par l’activation de la voie IRE1a qui conduirait à la résistance à l'insuline et à la stéatose hépatique. L'activation chronique de ce stress pourrait aussi enclencher des processus de mort hépatocytaire (apoptose) favorisant l'inflammation (NASH), la progression vers la fibrose, la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire. Nous avons identifié la protéine BI-1 (Bax-inhibitor-1), l'inhibiteur endogène d'IRE1a dans le foie, et analysé son rôle dans les NAFLD. Nous avons émis l’hypothèse qu’une déficience en BI-1 lors d’un stress du RE aiguë ou chronique entrainerait une vulnérabilité hépatique accrue à la progression vers la NASH. L'invalidation de BI-1 chez la souris conduit à une activation hépatique constitutive de la voie IRE1a (augmentation de l’expression de XBP1) et de l’inflammasome (Caspase-1, IL-1b) qui sont potentialisées par le stress du RE aiguë ou lors de l'obésité induite. Les souris BI-1-/- développent des désordres métaboliques sévères, avec une NASH et un diabète de type 2. Nos résultats sur les hépatocytes primaires confirment que l'activation soutenue
  d'IRE1a serait responsable de la sévérité des désordres métaboliques chez ces souris. De plus, son inhibition pharmacologique corrige ces désordres métaboliques in vivo et in vitro. Ainsi, il apparait que l'étude de la voie de signalisation IRE1a soit pertinente dans l'étiologie des NAFLD. L’inhibition de cette voie, directement par des agents pharmacologiques ou par le biais de BI-1, représente une piste thérapeutique prometteuse dans la NASH.