En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Unité de pathologie végétale - Inra Avignon

Pathologie végétale

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Etiologie - Epidémiologie

Botrytis cinerea : un champignon divers et polyphage

Spores de Botrytis cinerea

Spores de Botrytis cinerea

© Pathologie végétale - Inra Paca Avignon

L'équipe MISTRAL explore l'écologie et la biologie de Botrytis cinerea, en s'intéressant aux habitats et facteurs environnementaux qui façonnent le comportement et influencent la diversification de cet agent pathogène afin de développer des stratégies plus efficaces pour le contrôler.

B. cinerea est un champignon isolé plus de 220 plantes hôtes, vivant à l'état pathogène sur des cultures de grande valeur économique ou à l'état saprophyte sur des espèces sauvages. Les populations de B. cinerea peuvent évoluer selon le temps, l'espace, l'hôte et les activités anthropiques, mais les modèles d'évolution doivent encore être compris dans les conditions de production végétale spécifiques à la France. La structure génétique des populations est étudiée à l'aide de marqueurs microsatellites.

Caractérisation des populations entre cultures

B. cinerea a longtemps été considéré comme non spécifique à un hôte. Cependant, des études récentes ont révélé une différenciation génétique entre des souches de B. cinerea isolées à partir de différentes plantes hôtes.

Caractérisation des populations de Botrytis cinerea entre espèces végétales cultivées

Dispositif expérimental combinant des plants de tomate et salade

© Pathologie végétale - Inra Paca Avignon

  • structuration des populations par la plante-hôte : populations différentes selon la plante hôte, qu'elle soit cultivée ou sauvage (tomate, salade, vigne et ronce)
  • différentiation génétique de populations au cours de rotations successives tomate-laitue en serre
  • flux d'inoculum entre le sol et les cultures de laitue
  • Leyronas, C., Bryone, F., Duffaud, M., Troulet, C., Nicot, P. 2015. Assessing host specialization of Botrytis cinerea on lettuce and tomato by genotypic and phenotypic characterization. Plant Pathology, 64, 119-127.
  • Leyronas, C., Duffaud, M., Pares, L., Jeannequin, B., Nicot, P. C. 2015. Flow of Botrytis cinerea inoculum between lettuce crop and soil. Plant Pathology, 64, 701-708.
  • Walker, A. S., Gladieux, P., Decognet, V., Fermaud, M., Confais, J., Roudet, J., Bardin, M., Bout, A., Nicot, P. C., Poncet, C., Fournier, E. 2015. Population structure and temporal maintenance of the multihost fungal pathogen Botrytis cinerea: causes and implications for disease management. Environmental Microbiology, 17, 1261-1274.

Structuration géographique des populations à différentes échelles spatiales

L'étude a été réalisée dans des serres de tomate. La structuration géographique a été étudiée à l'échelle locale (dans une même serre sur plusieurs années), régionale (différentes serres de la région Paca), nationale (serres dans les régions Paca, bordelaise et parisienne ou en Algérie). Plusieurs phénomènes ont été observés :

 

Dégâts de Botrytis cinerea sur cultures de tomate sous serre

Dégâts de Botrytis cinerea sur cultures de tomate sous serre

© Pathologie végétale - Inra Paca Avignon

    

  • mise en place de clonalité chez B. cinerea au cours d'une saison de culture : des souches ayant la même structure génotypique sont retrouvées dans la serre. Elles sont issues de la sporulation de B. cinerea sur les plantes malades et de leur dispersion au fil de la saison de culture (inoculum endogène)
  • haut niveau de clonalité lié à la très forte prédominance de quelques haplotypes particuliers: contraste avec l'absence ou le faible niveau de clonalité décrits chez B. cinerea pour d'autres agrosystèmes, notamment en plein champ
  • structuration géographique de la clonalité à une échelle locale et régionale : dominance d'un haplotype dans les serres de tomate mais différent entre les serres
  • Adjebli, A., Leyronas, C., Aissat, K., Nicot, P. 2015. Comparison of Botrytis cinerea populations collected from tomato greenhouses in Northern Algeria. Journal of Phytopathology, 163, 124-132. 
  • Bardin, M., Decognet, V., Nicot, P. 2014. Remarkable predominance of a small number of genotypes in greenhouse populations of Botrytis cinerea. Phytopathology, 104, 859-864.
  • Decognet, V., Bardin, M., Trottin-Caudal, T., Nicot, P. 2009. Rapid change in the genetic diversity of Botrytis cinerea populations after the introduction of strains in a tomato glasshouse. Phytopathology 99, 185-193