En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Unité de pathologie végétale - Inra Avignon

Pathologie végétale

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Lutte biologique

Durabilité de l'efficacité de la lutte biologique contre Botrytis cinerea

Estimation du potentiel de résistance de Botrytis cinerea à des biofongicides

Le potentiel de résistance de Botrytis cinerea à des biofongicides a largement été étudié à travers une thèse soutenue en 2009.

Résultat marquant de cette étude

  • L’acquisition par un champignon pathogène des plantes d’une moindre sensibilité à un agent de protection biologique est associée à un forte perte de fitness. 

La perte d'efficacité de la protection biologique peut résulter de :

  • la sélection d’isolats de l’agent pathogène ayant une sensibilité réduite à l’agent de protection biologique, préexistant dans les populations naturelles
  • la capacité de l’agent pathogène à produire des mutants ayant une sensibilité réduite à l’agent de protection biologique, sous la pression de sélection continue exercée par l’utilisation du produit.

Pour étudier ce phénomène, les recherches se sont focalisées sur la pyrrolnitrine (antibiotique produit par divers antagonistes bactériens, dont certains sont efficaces contre B. cinerea) et se sont articulées autour de deux études sur :

  • fréquence et mécanismes de contournement
  • devenir des souches contournantes

Fréquence et mécanismes de contournement

  • Mise en évidence d’isolats dans les populations naturelles de B. cinerea ayant une moindre sensibilité à  la pyrrolnitrine
  • Mise en évidence d’un lien entre cette moindre sensibilité et le caractère ‘Multi Drug Resistant’ des isolats de B. cinerea
  • Observation d'une évolution rapide d’isolats de B. cinerea vers une résistance élevée à cet antibiotique en condition expérimentale in vitro
  • Observation d’un lien entre la résistance élevée à la pyrrolnitrine et la résistance à des fongicides anti-Botrytis
    • Ajouz, S., Nicot, P. C. Bardin, M. 2010. Adaptation to pyrrolnitrin in Botrytis cinerea and cost of resistance. Plant Pathology, 59, 556-566.
    • Ajouz, S., Walker, A. S., Fabre, F. , Leroux, P.,  Nicot, P. C. and Bardin, M. 2011. Variability of Botrytis cinerea sensitivity to pyrrolnitrin, an antibiotic produced by biological control agents. BioControl, 56, 353-363.
    • Fillinger-David, S. H., Ajouz, S., Nicot, P., Leroux, P., Bardin, M. 2012. Functional and structural comparison of pyrrolnitrin- and iprodione-induced modifications in the class III histidine-kinase Bos1 of Botrytis cinerea. Plos One, 7, e42520.

Cliquer sur les figures pour les agrandir

© Ajouz - Inra Paca Avignon - Pathologie végétale

espace

espace

Ajouz, S., Walker, A. S., Fabre, F. , Leroux, P.,  Nicot, P. C. and Bardin, M. 2011. Variability of Botrytis cinerea sensitivity to pyrrolnitrin, an antibiotic produced by biological control agents. BioControl, 56, 353-363.

Ajouz et al. (BioControl, 2011)

espace

espaceespace

espace

Ajouz, S., Nicot, P. C. Bardin, M. 2010. Adaptation to pyrrolnitrin in Botrytis cinerea and cost of resistance. Plant Pathology, 59, 556-566.

Ajouz et al. (Plant Pathology, 2010)

Devenir des souches contournantes

  • Désavantage sélectif en absence de pression de sélection des isolats résistants à l’antibiotique par rapport aux isolats sensibles : mise en évidence d’une réduction de la croissance mycélienne et de la sporulation in vitro et observation d’une perte d’agressivité sur plante (tomate et pomme)
  • Observation histologique comparée du développement des isolats résistants et sensibles à l’antibiotique in planta : arrêt de croissance du mycélium au niveau de la tige et modification des structures mycéliennes chez l’isolat résistant
    • Ajouz, S., Bardin, M., Nicot, P.C., and El Maataoui, M. 2011. Comparison of the development in planta of a pyrrolnitrin-resistant mutant of Botrytis cinerea and its sensitive wild-type parent isolate. European Journal of Plant Pathology, 129, 31-42.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

espace

Ajouz, S., Bardin, M., Nicot, P.C., and El Maataoui, M. 2011. Comparison of the development in planta of a pyrrolnitrin-resistant mutant of Botrytis cinerea and its sensitive wild-type parent isolate. European Journal of Plant Pathology, 129, 31-42

© Ajouz  - Inra Paca Avignon - Pathologie végétale

Développement d'agents de protection biologique contre B. cinerea

  • Sélection de bactéries et champignons contre B. cinerea
  • Mise au point d'outils de détection souche-spécifique de Microdochium dimerum L13, agent de lutte biologique contre B. cinerea
    • Bardin, M., Comby, M., Lenaerts, R., Nicot, P. 2013. Diversity in susceptibility of Botrytis cinerea to biocontrol products inducing plant defence mechanisms. IOBC WPRS Bulletin, 88, 45-49.
    • Bardin, M., Comby, M., Troulet, C., Nicot, P. 2013. Relationship between the aggressiveness of Botrytis cinerea on tomato and the efficacy of biocontrol. IOBC WPRS Bulletin, 86, 163-168.
    • Boukaew, S., Prasertsan, P., Petcharat, V., Troulet, C., Bardin, M. 2016. Efficacy of Streptomyces spp. strains against different strains of Botrytis cinerea. IOBC WPRS Bulletin, 115, 89-94.
    • Sadfi-Zouaoui, N., Hannachi, I., Andurand, D., Essghaier, B., Boudabous, A., and Nicot, P. 2008. Biological control of Botrytis cinerea on stem wounds with moderately halophilic bacteria. World Journal of Microbiology & Biotechnology 24, 2871-2877.