En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Plantes et Système de cultures Horticoles

Plantes et Systèmes de culture Horticoles

ANR Sustain'Apple Gestion durable du risque sanitaire et phytosanitaire dans les filières fruits et légumes frais : le cas de la pomme

ANR Sustain'Apple(2014-2017) Gestion durable du risque sanitaire et phytosanitaire dans les filières fruits et légumes frais : le cas de la pomme - Sustainable management of the sanitary and phytosanitary risk in the fresh produce industry: the case of apple chain (coordination J.M. Caudron, UMR Marchés, Organisations, Institutions et Stratégies d'acteurs (MOISA), Montpellier)

 + d'info

 Partenaires : INRA UMR Marchés, Organisations, Institutions et Stratégies d'acteurs (Coordinateur) INRA UMR MOISA ; INRA UPR Plantes et Systèmes de culture Horticoles (PSH) ;  CIRAD UMR Innovation ; IRSTEA UMR Information Technologies – Analyse environnementale – Procédés agricoles ( ITAP) ; Centre Technique Interprofessionnel des Fruits  et Légumes CTIFL ; Association Nationale Pommes Poires.

 La pomme est en France le premier des fruits et légumes consommés et exportés, et présente toutes les caractéristiques d’une filière durable. Elle est notamment bénéfique pour la santé (comme le dit le dicton "une pomme par jour éloigne le médecin"), est une source d’excédent commercial âprement disputé pour les entreprises françaises, et présente, du fait de la proximité entre production et consommation, un faible impact sur l'environnement. Le maintien de la durabilité de cette filière est conditionné par la capacité des acteurs à gérer les nouvelles contraintes sanitaires et phytosanitaires (SPS) et notamment: i) la réglementation devenue plus contraignante en Europe, et dans les pays émergents à fort potentiel d'importation qui imposent des barrières phytosanitaires d'accès au marché, ii) les perceptions des consommateurs parfois très influencées par les médias et les associations de consommateurs, et iii) l'éco-étiquetage qui émerge et conduit à clarifier pour différents types de circuits (courts, longs nationaux et hémisphère sud), l'empreinte environnementale liée aux intrants agricoles, au stockage et au transport. Bien que le contrôle du produit et les certificats de Bonnes Pratiques Agricoles réduisent significativement le risque SPS, la coopération des acteurs est nécessaire pour améliorer le respect des contraintes SPS et promouvoir de nouvelles solutions. Elle l'est d'autant plus que, malgré une traçabilité obligatoire, des comportements opportunistes peuvent compromettre la réputation collective et le prix obtenu. Sustain'Apple vise à éclairer les solutions  organisationnelles et institutionnelles à mettre en place à tous les niveaux des filières. Il considère également les concurrents importants de la France, comme le Chili, la Chine et l'Italie. Le projet

s’intéressera prioritairement aux innovations organisationnelles (plutôt que techniques) étant donné le peu de travaux de recherche sur le sujet. Les contributions originales concerneront i) le transfert de droits de décision du producteur à son acheteur lorsque les contraintes SPS sont fortes, ii) le rôle que jouent la proximité et les mécanismes relationnels dans la gestion du risque SPS; ce rôle évident pour les circuits courts, est tout aussi fondamental dans les relations exportateur importateur, iii) l'implication des acteurs privés dans les négociations publiques internationales pour les protocoles phytosanitaires. Sustain'Apple évaluera également l'impact des solutions sur le commerce international, sur l'environnement et sur la perception du risque sanitaire par le consommateur.