En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Plantes et Système de cultures Horticoles

Plantes et Systèmes de culture Horticoles

Comprendre en quoi les dynamique et génétique des populations de ravageurs et d’auxiliaires dépendent des structures paysagères et des pratiques des agriculteurs.

verger commercial enherbe pour axe 1

Verger commercial enherbé

Par des approches d’écologie du paysage, nous avons montré que, en combinaison avec les pratiques locales, le paysage environnant les vergers impactait ravageurs et auxiliaires. Cet effet peut-être dû aux pratiques phytosanitaires : effet négatif des pratiques phytosanitaires conventionnelles dans les 250m sur les niveaux de prédation  et de parasitisme du carpocapse ; effet positif des pratiques en agriculture biologique dans les 50 m sur l’abondance d’une araignée prédatrice du carpocapse et des pucerons, Cheiracanthium mildei . L’effet du paysage peut aussi être dû à la présence d’éléments semi-naturels : la présence de haies en bordure des vergers impacte la composition de la communauté des parasitoïdes du carpocapse l’abondance de C. mildei et l’abondance du carpocapse. Ces travaux sont cohérents avec les résultats d’une revue de la littérature  mettant en évidence le rôle des espaces semi-naturels pour les auxiliaires. Cependant, ces études qui mettent en relation une variable biologique (type abondance) avec des variables de pratiques ou de paysage posent des problèmes méthodologiques (nombreuses variables explicatives souvent corrélées) et d’interprétation écologique. Par une approche de modélisation nous avons par exemple montré qu’elles sont impactées à la fois par la structure du paysage et par des caractéristiques de la dynamique des espèces étudiées.

En parallèle, une partie de nos projets  a donc visé à mieux comprendre directement la dynamique des ravageurs et auxiliaires. Des analyses de l’apparentement génétique entre carpocapses ont montré une faible dispersion des pontes des femelles au sein d’un même verger et quelques événements de dispersion entre vergers  indépendants de la distance et des plantes-hôtes mais préférentiellement en dernière génération.  Afin de mieux prendre en compte l’hétérogénéité des paysages dans ce type d’analyse, des développements méthodologiques ont été faits, en collaboration avec des biométriciens. Ces études se poursuivent à l’échelle des vergers de la basse vallée de la Durance. Nous avons également étudié les mouvements des arthropodes prédateurs entre le verger et les haies par marquage immunologique de masse des arthropodes dans les haies. Les résultats obtenus mettent en évidence des déplacements journaliers entre les deux habitats mais aussi de fortes disparités entre les taxons.

Enfin nous avons cherché à mieux caractériser les traits d’histoire de vie des mésanges charbonnières nichant en vergers, celles-ci étant potentiellement prédatrices de larves de lépidoptères ravageurs mais affectées par l’usage des pesticides. Nous avons montré l’impact des pesticides en vergers de pommiers sur le sex-ratio des jeunes à l’envol avec un biais en défaveur des mâles dans les vergers conventionnels (23 % de mâles produits seulement) comparés aux  vergers  en IPM et en agriculture biologique (env. 60 % de mâles produits).  En complément, d’un point de vue méthodologique, nous avons contribué à souligner l’importance des caractéristiques des nichoirs sur le succès de la reproduction.